7 Mail Barthélemy Thimonnier 77185 Lognes +33181800770 [email protected] Accès au Portail UL

Comment accélérer son agilité dans le nouveau contexte de développement du réseau ?

Comment accélérer son agilité dans le nouveau contexte de développement du réseau ? - Article Temps de lecture : 4 min.

Comment accélérer son agilité dans le nouveau contexte de développement du réseau ? Par Antoine Bizard pour Upper-Link.

Début Septembre a eu lieu la 6ème I-Rencontre de l’IREF : « Comment accélérer son agilité dans le nouveau contexte de développement du réseau ? ». Organisée par l’IREF et propulsée par Upper-Link. Cette rencontre était animée par René-Louis ADDA, Président d’Upper-Link et s’adressait aux dirigeants de commerces organisés en réseau et de tête de pont. Subway, La Pizza de Nico et Générale des Services témoignaient sur comment accélérer leur agilité dans ce nouveau contexte de développement.

L’I-Rencontre organisé par l’IREF, son président Michel Kahn sera assisté par René-Louis Adda; président d’Upper-Link et éditeur de la solution Franch’Up pour la gestion des réseaux et franchise. Il animera l’échange sur les manières d’accélérer l’agilité son réseau de franchise.
Cédric Giacinti, directeur général de Subway France et Belgique, Didier Chateau, co-fondateur et président de Générale des Services ainsi que Nico Palea, PDG du réseau La Pizza de Nico témoignaient des différentes manières d’être agile lors du développement de leur réseau.

L’importance d’être agile pour un réseau

Didier Château est co-fondateur et président de Générale des Services, un réseau d’agence de services à la personne qui a d’ores et déjà fait ses preuves puisqu’il a remporté l’un des trophées IREF : meilleur franchisé et partenaire de France. René-Louis Adda l’interroge sur cette performance, afin de savoir en quoi l’agilité a eu un poids sur son développement et sur l’obtention de ce lauréat. Pour Didier, « L’agilité fait partie de l’adn de l’entreprise, il faut être en permanence en train d’adapter les services, le modèle économique…

Téléchargez le Livre Blanc >

De nombreuses actions ont été mises en place pendant la Covid, des nouveaux services tels que des livraisons de course et de médicaments de manière dématérialisée avec un partenaire qui permet le paiement à distance notamment. Un service de désinfection des locaux des particuliers, ou encore mettre en place des outils digitaux puissants pour rester constamment en contact avec les franchisés. 

Il continue en expliquant qu’ils ont également demandé de l’aide à leur assureur. « Nous avons contacté notre assureur, MMA, en leur expliquant qu’on subissait une grosse perte d’activité. L’argent récolté a été ensuite redistribué aux franchisés les plus fragilisés par la pandémie. ».

Une remise en question de l’agilité quotidienne

René-Louis questionne ensuite le PDG du réseau Pizza de Nico sur sa spécificité et surtout sur son rapport à l’agilité.

Nico Palea nous explique, « L’agilité est dans notre quotidien, dans notre secteur d’activité être réactif et agile est une obligation. ». Il nous donne l’exemple des enseignes de sushis/tacos ou encore de wrap qui n’existait presque pas il y a encore 5ans. C’est pour lui la preuve de la rapidité d’adaptation qu’il faut faire preuve dans le milieu de la restauration.
Pour se faire Pizza de Nico, s’inspire du prêt a porté, les gammes de produits changent l’été et l’hiver. Il explique : « On ne mange pas de la même manière selon les périodes. On aura tendance à manger plus léger l’été et plus gras l’hiver avec l’arrivée du fromage notamment.
C’est un travail quotidien énorme, mais il est nécessaire pour l’évolution du réseau. L’exemple de la pizza du confinement est parfait, en très peu de temps créer une pizza spéciale confinement qui a eu un énorme succès. ». Une pizza qui a été d’ailleurs gracieusement distribuée au personnel hospitalier et aux pompiers.

Mais l’agilité du réseau Pizza de Nico porte également sur leur propre investissement. En effet lorsqu’un nouveau franchisé arrive dans le réseau, Pizza de Nico va jusqu’à défendre les dossiers avec les nouveaux franchisés à la banque. Grâce à cet accompagnement il n’y a jamais eu un seul dossier de refusé !

Être agile lorsqu’on dépend de quelqu’un

René-Louis Adda interroge cette fois-ci Cédric Giacinti, directeur général de Subway France et Belgique. Le président d’Upper-Link lui demande avec humour comment est-il possible d’être agile lorsqu’on dépend d’une tête de réseau américaine ?
 
Cédric Giacinti explique « Il y a deux niveaux, niveau national 420 restaurants et 320 franchisés, avec seulement des franchisés. Aujourd’hui j’estime qu’on a fait de Subway un réseau français d’origine américaine. En effet au début nous sommes parties d’un copier/coller du modèle américain, puis le challenge a été d’adapter et de s’approprier ce modèle. Du coup, au niveau national, il y a cette agilité qui convient aux attentes des franchisés et à celles de leurs consommateurs. En résumé il fallait s’adapter aux façons de penser américaine pour montrer au réseau son expertise, puis grâce aux résultats avoir l’opportunité de s’émanciper.

Quelle stratégie au niveau du réseau et en quoi est-ce bénéfique pour l’agilité ?

Pour le directeur de Subway il ne fallait surtout pas copier-coller le modèle américain. En effet il explique que le rapport à la nourriture, à la restauration rapide ou encore à l’argent n’est pas du tout le même en France qu’aux États-Unis. Il a donc fallu dans un premier temps positionner l’enseigne, c’était le plus important puisque ça n’avait toujours pas été fait. Ensuite l’offre s’est adaptée aux Français (avec l’arrivée du fromage à raclette notamment) … Subway a ensuite fait le choix de développer l’enseigne seulement avec des franchisés qui adhèrent vraiment à l’orientation que l’enseigne prenait. Il était donc nécessaire de se séparer d’un certain nombre de franchisés.

Monsieur Giacienti conclut : « Aujourd’hui on collabore avec les franchisés qui veulent vraiment travailler avec nous et on capitalise justement sur ces franchisés pour en faire des multi-franchisés. Il y a donc très peu de mono-franchisés. »

Le mot d’Upper-Link

Nous pouvons conclure de cette rencontre qu’il y a de nombreuses manières d’accélérer son agilité dans ce nouveau contexte de développement.

Les franchisés et franchiseurs doivent s’adapter, adapter leurs services en fonction de la crise actuelle. Ils doivent également adapter leur gamme de produits et si possible se réinventer quotidiennement. Bien que cela demande un travail conséquent, cette agilité est souvent très bien récompensée à l’image des pizzas confinement qui ont explosé le marché. Cette agilité se poursuit également dans l’accompagnement financier des franchisés fragilisés ou des nouveaux franchisés.

Le président Franch’UP by Upper-Link, René-Louis Adda conclut ainsi « L’agilité se gagne suite à un travail de longue haleine, il ne faut pas le négliger. »

Si vous voulez entendre plus de détails et plus de personnes débattre à propos de « Comment accélérer son agilité dans le nouveau contexte de développement du réseau ? ». Nous vous invitons à aller voir la vidéo de l’ I-Rencontre en entière.