7 Mail Barthélemy Thimonnier 77185 Lognes +33181800770 [email protected] Accès au Portail UL

Comment adapter son recrutement aux candidats franchisés de l’après ?

Comment adapter son recrutement aux candidats franchisés de l’après - IRencontre - Article Temps de lecture : 3 min.

Comment adapter son recrutement aux candidats franchisés / partenaires de l’après ? – I-Rencontre. Par Antoine Bizard pour Upper-Link.

Début Juin a eu lieu la 4ème I-Rencontre de l’IREF : « Comment adapter son recrutement aux candidats franchisés / partenaires de l’après ? ». Organisée par l’IREF et propulsée par Upper-Link. Cette rencontre était animée par René-Louis ADDA, Président d’Upper-Link et s’adressait aux dirigeants de commerces organisés en réseau et de tête de pont. Midas, Carré d’artiste, Pizza Hut témoigneront au côté de Laurence Pottier-Caudron présidente fondatrice de Temporis, sur la façon d’adapter son recrutement à la suite de cette crise sanitaire difficile.

L’I-Rencontre organisé par l’IREF, son président Michel Kahn sera assisté par René-Louis Adda; président d’Upper-Link et éditeur de la solution Franch’Up pour la gestion des réseaux et franchise. Il animera l’échange dans ce contexte où il devient nécessaire d’adapter son recrutement à la situation compliquée. Laurence Pottier-Caudron, présidente fondatrice de Temporis, Stephanie Tosi, CEO et fondatrice de Carré D’Artistes ainsi qu’Ines Charara, responsable développement franchisés chez Midas témoignaient des premières actions de leur réseau afin d’ajuster leur recrutement aux candidats de l’après-crise.

Adapter son recrutement vers des personnalités

Interrogé par René-Louis Adda, Laurence Pottier-Caudron nous parle de leur positionnement au niveau du recrutement.
La présidente de Temporis pense fermement qu’« Il est nécessaire de choisir des personnalités plutôt que des emplacements géographiques. Ce sont ces choix qui nous ont amenés à plus de 170 agences. »

Elle continue en nous expliquant que « Temporis recherche des franchisés qui participent à des activités qui leur plaisent et qui correspondent à leur personnalité. Les franchisés sont qu’en à eux en quête de sens. Il leur faut un poste qui leur propose de la plénitude, d’être utile aux gens, et en plus de bien gagner sa vie. »

Laurence Pottier-Caudron compte rester sur ce positionnement. Elle conclut par une phrase forte qui nous montre pourquoi il n’y a eu que 2 cessations d’activités en 20 ans chez Temporis. « On rentre dans un réseau pour gagner sa vie, on reste parce qu’on se sent bien. »

Les franchisés s’adaptent à la crise

René-Louis questionne la fondatrice de Carré D’Artiste. Certains nouveaux candidats de son réseau semblent déjà franchisés à des thèmes différents.

Stephanie Tosi nous explique, « Beaucoup de profils ayant d’ores et déjà des franchises de restaurations viennent nous voir. Ils ont vécu la crise plus fortement que des boutiques plus classiques. Ces profils s’inquiètent aujourd’hui d’avoir tout leur portefeuille dans la même niche. Ils se présentent aujourd’hui chez Carré d’Artistes dans le but de le diversifier. »

Jean-marie, multi franchisé Pizza Hut poursuit et explique qu’être rassuré avant de rejoindre un réseau est nécessaire. « Pour continuer son développement personnel il faut avoir confiance en son franchiseur. Cependant le franchisé reste un entrepreneur, il est donc nécessaire de s’adapter. »

Quels sont les éléments à retenir de cette I-Rencontre?

Nous pouvons conclure de cette rencontre que malgré les difficultés actuelles, franchisés et franchiseurs veulent continuer à travailler ensemble.

Les franchisés souhaitent s’adapter et agrandir leur portefeuille, parfois en se diversifiant à plusieurs niches de réseaux. D’autre part il l’entrepreneur qu’est le franchisé doit être rassuré avant de rejoindre un réseau. La confiance reste primordiale.
Pour les franchiseurs la crise ne doit pas être un frein. Ils se doivent de rechercher des personnalités intéressantes qui conviennent à leur réseau. Pour que ces derniers s’investissent et y restent durablement.

Le président Franch’UP by Upper-Link, René-Louis Adda conclut ainsi « Je pense fermement que le réseau est le commerce de demain. »

Si vous voulez entendre plus de détails et plus de personnes débattre à propos de « Comment adapter son recrutement aux candidats franchisés / partenaires de l’après ? ». Nous vous invitons à aller voir la vidéo de la rencontre en entière.