7 Mail Barthélemy Thimonnier 77185 Lognes +33181800770 [email protected] Accès au Portail UL

Devenir franchisé ou intégrer un réseau, un parcours encadré par les franchiseurs et tête de réseau

Devenir franchisé, un parcours encadré par les franchiseurs- Article - 20200615 Temps de lecture : 3 min.

Devenir franchisé ou intégrer un réseau, un parcours encadré par les franchiseurs et tête de réseau. Par Antoine Bizard pour Upper-Link.

Près de 40 % des Français qui souhaitent entreprendre optent pour la franchise. Être franchisé ou intégrer un réseau permet d’accélérer et de sécuriser son installation pour un investissement moindre. Le franchiseur ou la tête de réseau permet aux candidats sélectionnés de bénéficier d’un accompagnement, de moyens pour développer son affaire et de profiter de la notoriété d’une marque. D’ailleurs, 79 % des franchisés se sentent plus forts qu’un commerçant isolé.

Le franchisé candidat doit trouver un secteur adapté à ses envies.

Le choix de l’enseigne ne doit pas se faire à la légère, car le franchisé s’engage pour une aventure qui durera au moins cinq ans (reconductibles) avec son franchiseur. Il n’est pas question de se reposer sur la tête de réseau durant ces 5 années. Ainsi le secteur appréhendé doit attirer le franchisé et lui permettre d’en vivre.

Avant de se décider, les postulants contactent en moyenne 2,6 enseignes. Ils s’informent de leur situation, de leur rapport qualité-prix et de la rentabilité des différents points de vente, en interrogeant eux-mêmes plusieurs franchisés.

Le franchisé doit être à la hauteur de ses investissements

Prévoyez un investissement total de 150.000 ou 200.000 euros au bas mot (détails en bas de page). L’apport personnel du franchisé doit représenter environ 30 à 50% de cette somme (davantage dans le secteur des services). Pour maximiser les chances du franchisé à obtenir un prêt ce dernier doit aller voir plusieurs banques. La majorité des candidats étant des primo-entrepreneurs (74% d’entre eux étaient salariés avant d’ouvrir leur premier point de vente). Multiplier les entretiens permet aux franchisés d’affirmer une posture d’entrepreneur et d’améliorer à chaque fois son discours.
En plus de sa recherche de financement, le franchisé devra étudier les clauses et termes du contrat fournis par le franchiseur.

Les points à étudier avant que le franchisé se lance

  • Evaluez le coût du réseau : droits d’entrée, redevances et royalties, formations.

  • Interrogez différents franchisés du réseau grâce à la liste fournie dans le DIP : un jeune qui vient de l’intégrer, un ancien qui marche bien, un qui marche moins bien et un ancien franchisé qui l’a quitté.

  • Étudiez les clauses du contrat. Assurez-vous que celui-ci est équilibré entre les deux parties, selon la disposition de l’article L442-1 du Code du commerce d’avril 2019, sinon il encourt la nullité et d’éventuelles pénalités.

  • Vérifiez les contreparties exigées par le franchiseur. Assurez-vous que, en face de chacune de vos obligations, il alloue des moyens suffisants pour que vous puissiez les remplir. Par exemple, si vous payez une redevance au titre de l’«assistance», vérifiez que le nombre d’animateurs du réseau est suffisant pour répondre de façon rapide à vos sollicitations.

  • Réalisez une étude de marché en interrogeant les autres commerçants de votre zone d’implantation (coût : 2.000 euros).

Le coût pour un franchisé ?

en droits d’entrée

en formation

le pack de démarrage

Redevance/Royalties :

0%

négociable jusqu’à 5% environ du CA annuel

Redevance marketing :

0%

du CA annuel

Le mot d’Upper-Link

Accompagner ses franchisés de la meilleure des manières passe d’abord par organiser convenablement son réseau de franchise. Aujourd’hui il existe de nombreuses solutions sur le marché pour faciliter l’optimisation et la bonne gestion du réseau d’enseignes.

Pour Upper-Link, la solution Franch’UP est le résultat du développement en coopération avec différents réseaux pour répondre à ces enjeux et accéder à des services complémentaires pour les franchisés.

« Une attention particulière a été portée sur le recrutement des franchisés, de la candidature à la signature du contrat, sur le suivi de la formation initiale et de l’animation tout au long de la vie du contrat de franchise. Pour la tête de pont, c’est l’accès à une vision à 360° de son réseau et une amélioration de son développement. » , conclut René-Louis ADDA, président d’Upper-Link.