Slack vendue à Salesforce pour 27,7 Milliards

Temps de lecture : 2 min

Les rumeurs allaient bon train depuis quelques semaines. Salesforce a finalement mis la main sur Slack, en déboursant la somme record de 27,7 milliards de dollars pour racheter le leader de la messagerie collaborative.
Slack vendue a salesforce pour 27,7 milliards - article
Table des matières

Slack, le petit nouveau de Salesforce

Salesforce rachetait l’an dernier l’application de visualisation des données Tableau Software pour 15,3 milliards de dollars, cette année Salesforce va encore plus loin. Le géant américain, spécialisé dans le Cloud, les logiciels de gestion et plus globalement les applications d’entreprise, vient de mettre la main sur la messagerie collaborative Slack. Le montant de ce rachat est colossal : 27,7 milliards de dollars, dont 26,79$ payés cash aux actionnaires de l’application.

Le rachat de Slack par Salesforce, officialisé ce mardi, intervient alors que l’opération avait été éventée, suffisamment pour faire l’objet de rumeurs insistantes ces derniers jours. Elle devrait permettre à Salesforce de se diversifier, et à Slack de mieux faire face à la concurrence de Microsoft (et son application Teams, notamment), mais aussi celle d’autres services et groupes comme Discord (de plus en plus utilisé dans le cadre professionnel) ou encore Facebook, qui dispose lui aussi d’outils dédiés au chat en entreprise et à la productivité

Deux concurrents pour le prix d’un pour Microsoft

Ces dernières années, Slack s’est franchement développé pour se transformer en outil complet, avec des fonctionnalités de meetings vidéo, d’hébergement de fichiers, ou encore d’administration de parcs informatiques. Autant de compétences qui ont permis à Slack de décrocher de gros contrats, comme celui signé avec IBM pour donner à ses plus de 350 000 employés un accès à l’application.

Pour Microsoft, le virage méritera d’être négocié avec précaution : deux de ses concurrents les plus agressifs sur le secteur de l’entreprise ne font désormais plus qu’un. Car si jusqu’à présent, Slack était largement distancé par Teams (115 millions d’utilisateurs actifs quotidiennement sur le service de Microsoft au 28 octobre dernier), le soutien financier de Salesforce devrait lui permettre de se renforcer.

Le mot d’Upper-Link

Pour Upper-Link il est clair que Salesforce à pour but de concurrencer Teams et Dynamics 365 sur le travail collaboratif. De nombreuses questions restent cependant en suspend comme l’explique Nelson Morgado, un collaborateur d’Upper-Link : “Maintenant, nous allons voir comment va être intégré Slack au sein de toutes les briques Salesforces“.

Une chose est sûre la concurrence va croitre avec les années pour Microsoft et ses partenaires.

Nous vous proposons...

All articles loaded
No more articles to load