Le stockage dans le cloud continue d’inquiéter les PME

Temps de lecture : 3 min

Malgré une augmentation marquante du nombre d'adoption du Cloud chez les PME, les inquiétudes restent les mêmes. Quelles solutions peuvent-être apportés?
Le stockage dans le cloud continue d’inquiéter les PME - Article
Table des matières

Une augmentation d’adoption du Cloud dans les PME

L’adoption du cloud a rapidement augmenté ces dernières années dans les petites et moyennes entreprises (PME). Les bénéfices que cela apporte tels que l’augmentation de la productivité, la possibilité d’accéder aux fichiers de partout et la réduction des coûts, sont particulièrement appréciés par les entreprises.

Mais ces bénéfices ne viennent pas sans inquiétudes. Malgré les investissements importants des fournisseurs dans les technologies cloud et le fait que le stockage dans le cloud existe depuis maintenant un certain temps, les PME continuent de penser que conserver leurs données dans le cloud est dangereux. Les préoccupations qui existaient il y a dix ans sont toujours présentes aujourd’hui.

Quelles inquiétudes pour les PME lors du stockage dans le Cloud ?

Le manque de confiance envers les tiers pour les données sensibles

Les plateformes cloud ont révolutionné les méthodes de travail des entreprises grâce à la facilitation du partage de données entre les différentes équipes. Cependant, l’accès non autorisé aux données reste une inquiétude naturelle et bien présente.

Le cloud est aujourd’hui devenu pratiquement une partie obligatoire pour les entreprises, et celles qui ne profitent pas de ses bénéfices se tirent finalement une balle dans le pied en termes de productivité. Une étude réalisée par IS Decisions a démontré que les PME estimaient que le stockage dans le cloud était moins sûr que le stockage sur site. C’est donc la raison pour laquelle un grand nombre d’entreprises se tournent vers l’approche hybride. Malheureusement, cette approche peut causer de gros maux de tête aux équipes informatiques concernant la sécurité des données pour un stockage sur site et dans le cloud.

Une réglementation complexe pour les entreprises

En ce qui concerne la conformité aux réglementations, le stockage dans le cloud rend le processus bien plus difficile. Malgré les efforts des fournisseurs cloud à respecter les réglementations majeures, les difficultés subsistent car il n’est pas exclu que les données stockées dans le cloud soient interceptées ou modifiées par des utilisateurs non autorisés à le faire.

C’est pourquoi les PME se posent un certain nombre de questions telles que : qui gère mes données ? Qui peut les voir ? Est-ce les gens qui gèrent l’infrastructure pour nous ? Est-ce des personnes internes et externes ? Nos données dans un cloud public sont-elles séparées des données appartenant à d’autres organisations ?

Cela ne stop pas les vols de données des employés sortants

Auparavant, lorsque les entreprises stockaient leurs données sur des serveurs de fichiers sur site, les données étaient alors à peu près protégées contre les utilisations non autorisées puisque la sécurité native permet d’approuver l’accès aux données uniquement à certains utilisateurs. De plus, il existe une frontière naturelle qui est la nécessité d’être physiquement au bureau pour accéder aux fichiers.

De nos jours, avec le stockage dans le cloud, le besoin d’être physiquement au bureau est éliminé car les employés peuvent accéder aux ressources à l’aide de n’importe quel appareil et depuis n’importe où dans le monde. Il est donc très facile pour les employés qui partent de l’entreprise de voler des données avant leur départ. Ce qui est encore plus inquiétant c’est qu’une étude montre que même quand les employés sont officiellement partis, un tiers d’entre eux ont toujours accès aux données après leur départ.

Les conseils d’Upper-Link aux PME

Comme nous l’avons dit précédemment, un grand nombre d’entreprises se tournent vers un environnement hybride. Il faut donc réussir à protéger les données à la fois sur site et dans le cloud.

Pour ce faire, le moyen le plus efficace est d’investir dans une technologie qui vous permettra de suivre, auditer et générer des rapports de façon proactive sur tous les accès aux données, qu’ils se trouvent sur site ou dans le cloud. Il vous faut tout simplement une solution qui vous offre une vue cohérente de la sécurité de vos fichiers et dossiers sur tous vos serveurs de stockage (sur site ou dans le cloud) et qui vous alerte en temps réel lorsqu’un accès suspect est détecté. De cette manière, vous êtes les premiers à savoir si une personne non autorisée tente d’accéder à vos fichiers.

Voici deux de ces technologies : Azure Sentinel et Cloud App Security.

Azure Sentinel

Le premier, Azure Sentinel, permet de repérer et d’arrêter les menaces avant qu’elles occasionnent des dommages. Cette technologie, qui peut être rattachée à Office 365, vous donne une vue d’ensemble de l’organisation.

Cloud App Security

Microsoft Cloud App Security est un répartiteur de sécurité d’accès cloud (CASB) qui prend en charge différents modes de déploiement. Il offre une grande visibilité, un contrôle des déplacements des données, et des analyses sophistiquées pour identifier et combattre les cybermenaces sur l’ensemble de vos services cloud Microsoft et tiers.

Microsoft Cloud App Security s’intègre en mode natif aux principales solutions Microsoft, et il a été conçu en tenant compte des besoins des professionnels de la sécurité. Il fournit notamment les logs Office 365.

Sylvain Danaradjou, responsable du département Infrastructure d’Upper Link, nous confie que parmi ces technologies Microsoft Cloud App Security et Azure Sentinel sont réputés pour leur efficacité.

Nous vous proposons...

All articles loaded
No more articles to load