7 Mail Barthélemy Thimonnier 77185 Lognes +33181800770 [email protected] Accès au Portail UL

Le yoga et le Pilates, du sport à la philosophie au service du bien être des collaborateurs

Le yoga et le Pilates, du sport à la philosophie au service du bien être des collaborateurs - Upper-LinkTemps de lecture : 3 min.

Le yoga et le Pilates, du sport à la philosophie au service du bien être des collaborateurs. Benoît LECOMTE pour Upper-Link.

Upper-Link poursuit sa rubrique « conseils de sportifs » pour se dépasser au travail. Aujourd’hui : la sagesse du Yoga. Ce sont les conseils de yogistes au service du bien être des collaborateurs que nous rapportons aujourd’hui.

Le yoga et le Pilates qui est l’une de ses variantes, tiennent à la fois du sport et de la philosophie.

« L’exercice stimule le renouvellement des cellules du cerveau, et notamment celles responsables de la mémoire.  Les informations positives telles que « Félicitations » « C’est grâce à toi… » reçues par le cerveau contribuent à améliorer le tonus physique. En fait, les qualités de la pensée et de l’action sont interdépendantes » résume René-Louis Adda, Président d’Upper-Link, sponsor d’évènements sportifs.

Bonne posture devant son écran

Votre écran doit être suffisamment haut pour que vous n’ayez pas à vous pencher pour travailler, votre regard est pratiquement à l’horizontal. Le dos est droit, sans raideur, en respectant la courbe naturelle de la colonne vertébrale.

Vos avant-bras reposent sur le bureau. Les épaules sont détendues. Un bon réglage de la hauteur du siège évite les tensions. Les poignets doivent être dans le prolongement du bras sans torsion ou « cassure », afin de ménager le canal carpien, évitez aussi d’appuyer trop fort sur le clavier ou la souris.

S’hydrater, faire des pauses, ne pas laisser les membres s’engourdir. Presser de temps en temps la paume des mains sur les yeux (palming) pendant quelques secondes.

Apprendre à s’affirmer

Au moins 80% de ce que les autres perçoivent de nous est produit sans un seul mot ! Il s’agit de la communication non verbale. Notre regard par exemple : la durée optimale d’un contact visuel est de 3 secondes. Plus court, nous semblons fuyants, plus long nous paraissons insistants.

Dans cette intention de nous affirmer, c’est surtout la partie supérieure de notre corps que nous sollicitons. Par le maintien, la stature et les expressions du visage. Notre seule attitude reflète l’empathie, le mépris, l’assurance, le doute, le plaisir à être présent à l’instant T, etc… Avec tous les risques de malentendus contenus entre générations, sexes, nationalités ! Alors, n’hésitez pas à prendre la parole !

Mieux gérer son stress, être bienveillant avec soi

Digne et confortable ? Interrogez de temps en temps ces deux critères et vérifiez si physiquement et moralement vous êtes sur le bon mode.

Pensez à régler votre souffle et à poser votre voix pour dénouer un larynx bloqué par l’émotion. Nos cordes vocales dépendent de tout un système nerveux et veineux dont il faut prendre soin.

Pour maîtriser un pouls qui s’emballe, ce sont les exercices de cardio qui entrent en action. Ils agissent comme un bon défouloir et améliorent le sommeil (à condition de ne pas les pratiquer trop tard en soirée). Côté yoga, c’est bien sûr la méditation qui permet de reprendre le contrôle de soi.

Prendre du recul, se calmer

Après une contrariété ou une situation dans laquelle vous vous êtes senti malmené, accordez-vous un moment. En position assise, pieds parallèle mains sur les genoux, yeux mi-clos, écoutez votre monologue intérieur pendant quelques minutes. Observez votre respiration, les mouvements de votre ventre, vos sensations musculaires. Vous observerez que la colère, la frustration, l’inquiétude vont peu à peu diminuer et passer au second plan.

Pour faire évoluer un comportement (le sien ou celui des autres) on doit être en mesure de l’examiner. Cet exercice permet de prendre conscience de la manière dont on pense et agit.

Conclusion – On s’ancre, on s’équilibre

On attend beaucoup de nous, au travail, dans la vie. Stress, émotions négatives, sédentarité : ce cocktail nous empêche de trouver notre point d’équilibre. Les yogistes apportent un soin tout particulier à un muscle fondamental et pourtant très discret : le psoas. Ce muscle est logé le long de nos lombaires et jusqu’à l’intérieur de nos hanches. Son rôle est primordial pour le bien-être du dos, la souplesse générale et la belle foulée qu’il procure à certains. Au contact nous sommes inspirés et stimulés… le monde nous appartient !

Pour aller plus loin : http://entrainement-sportif.fr/etirement-psoas.htm