7 Mail Barthélemy Thimonnier 77185 Lognes +33181800770 [email protected] Accès au Portail UL

Solutions cybersécurité : moins d’outils pour plus de sécurité

Cybersécurité Moins d’outils pour plus de sécurité - Article Temps de lecture : 3 min.

Solutions cybersécurité : moins d’outils pour plus de sécurité. Par Antoine Bizard pour Upper-Link.

Les entreprises investissent toujours plus dans des solutions en cybersécurité informatique. Toutefois, une étude, réalisée par IBM, nous rapporte qu’un trop grand nombre d’outils déployés, en sécurité informatique, réduit l’efficacité de ces derniers. Les résultats regroupent les retours de plus de 3 400 personnels IT et sécurité informatique dans le monde. Mais quelles sont les causes d’un tel constat ?

Déployer un grand nombre de solutions en cybersécurité, ne veut pas dire une bonne sécurité !

En moyenne, les entreprises déploient 45 outils liés à la cybersécurité sur leurs réseaux. L’utilisation d’un trop grand nombre d’outils peut empêcher la détection des attaques, mais également limiter la capacité à s’en défendre.

Résultats :
les entreprises qui déploient plus de 50 outils se classent 8 % en-dessous en capacité de détection des menaces et 7 % en-dessous en capacité de défense.

Toutefois, il semble que la cybersécurité en entreprise atteigne un nouveau niveau de maturité. En effet, 26 % des personnes interrogées déclarent que leur organisation adopte des plans de réponse aux incidents, soit 8 % de plus qu’il y a 5 ans.

Malgré cette progression, 74 % des personnes interrogées déclarent que la sécurité informatique de leur entreprise laisse encore à désirer. En outre, parmi ceux qui ont adopté un plan d’intervention, seul un tiers ont créé un guide des types d’attaques courantes à surveiller au cours des opérations quotidiennes.

Les entreprises qui déploient plus de 50 outils se classent

0%

en dessous de la capacité de détection des menaces des entreprises qui utilisent moins d’outils

0%

en dessous de la capacité de défense des entreprises qui utilisent moins d’outils

Cybersécurité, la vigilance est de rigueur

IBM estime, au-delà du coût directe d’une cyber attaque, une facture de dommages et intérêts pouvant atteindre 1,2 millions de dollars en plus. e manque de planification et de tests de réponse aux incidents est un des moyens pour éviter cette facture.

80 % des entreprises utilisent des systèmes et des solutions Microsoft. Dans un environnement Windows ou l’utilisation des outils Office 365, rien de mieux que la solution EMS de Microsoft pour sécuriser son entreprise. En quelques années, la solution a intégré de nombreux outils de cybersécurité, d’analyses pro-actives et d’audit du SI ” explique Julien Hacquard, responsable du département Digital Workplace chez Upper-Link.

De plus, les perturbations générées peuvent aussi augmenter le coût des attaques. 62 % pour les entreprises n’ayant mis en œuvre aucune forme de CSIRP (Computer Security Incident Response Plan) ont subi une attaque très perturbatrice en moins de deux ans.

Upper-Link nous parle de cybersécurité

La Covid-19 a apporté des changements rapides que bon nombre d’entre nous ont connus sur leur lieu de travail. Il est normal de revoir la configuration du CSIRP et de l’adapter aux conditions de télétravail. Cependant, seuls 7 % des répondants examinent ces plans tous les trimestres, et 40 % n’ont pas de délai fixé pour les révisions.

EMS (Enterprise Mobility Sécurity) est une solution de cybersécurité efficace et accessible contribuant à la sécurisation des entreprises à plusieurs niveaux. Elle est renforcée, de façon native et optimisée, par des outils dédiés à la protection des infrastructures et des application développées.

Upper-Link liste parmi les fonctions de sécurité les plus demandées  :

– protection contre le vol d’identité.
– sécurisation des périphériques.
– cryptage des disques.
– mise en place de politiques de confidentialité et de sécurité.
– restrictions des usages.
– Analyse proactive des flux.

Les gammes supérieures (E3 ou E5 par exemple) vont plus loin avec des protections des données contre les fuites/pertes, des protections contre le phishing en passant par un renforcement de la sécurité des postes de travail…

Nous évoquions déjà cette solution lors de notre dernier article sur la cybersécurité et le télétravail.

Nathanaël Lacourly conclut ainsi : “Microsoft 365 est un espace de travail digital qui offre un accès multi-device et cross plateforme. Les utilisateurs peuvent accéder aux outils nécessaires pour le travail quotidien, ainsi qu’à leurs données. L’avantage de M365 est la garantie d’une sécurité efficace grâce à plusieurs briques de sécurité : Windows entreprise, Cloud Microsoft (One Drive, Share Point..), AIP et surtout EMS”.