7 Mail Barthélemy Thimonnier 77185 Lognes +33181800770 [email protected] Accès au Portail UL

Recrutement IT : les embauches des cadres à la hausse

Recrutement IT : les embauches des cadres à la hausse - Article Upper-Link Temps de lecture : 3 min.

Recrutement IT : les embauches des cadres à la hausse. Par Benoit Lecomte pour Upper-Link

Suite à l’étude de l’APEC (Association Pour l’Emploi des Cadres) réalisée entre octobre et décembre 2017, nous apprenons que le nombre de recrutements des cadres de tous secteurs confondus, devrait continuer à croître fortement jusqu’à la fin de l’année 2018.

En effet, l’association estime que pour l’année 2018, le nombre de cadres recrutés serait compris entre 248 000 et 271 000. Soit une augmentation de 9% par rapport à 2017.

Parmi ces domaines, c’est celui de l’IT qui est le plus touché. La transformation numérique est le sujet principal des entreprises actuelles qui cherchent par conséquent, à recruter davantage de profils spécialisés : cloud, sécurité de l’internet, applications collaboratives… 

Le secteur informatique : le secteur qui recrute le plus

En 2017, le secteur représentait à lui seul plus d’un tiers des postes créés.

Aujourd’hui encore et sans surprise, ce sont les sociétés du domaine de l’informatique qui recrutent le plus de cadres. En effet, elles se positionnent actuellement sur un marché en forte croissance et dans un environnement économique favorable.

Au sein du secteur, plus de 9 entreprises sur 10 déclarent avoir embauché des cadres au cours du troisième trimestre 2018 et sont nombreuses à envisager de nouvelles embauches pour le quatrième trimestre, confirme l’APEC.

Le budget consacré aux services IT ne cesse de croître également

L’APEC a ajouté que pour plus de 6 entreprises sur 10 du secteur, le motif principal d’embauche est le développement de l’activité.

En effet, le nombre de recrutements de cadres n’est pas le seul indicateur en croissance dans le domaine : le budget consacré aux services IT est également en croissance continue. Les entreprises investissent dans de nouveaux outils technologiques tels que le cloud par exemple, dans le but de ne pas perdre pied face à la concurrence.

Les projets liés à la transformation numérique engendrent donc la création de nouveaux besoins : des nouveaux profils et des nouvelles compétences sont recherchés en interne.

Cependant, un secteur en manque de candidats appropriés aux besoins

De manière contradictoire, les candidats se font rares. Le secteur de l’informatique fait face à des demandes évoluant rapidement et demandant une maîtrise pluridisciplinaire. Les entreprises du secteur éprouvent des difficultés à recruter.

Comme chaque année, les recruteurs de l’IT jugent difficile de trouver des profils pertinents face aux attentes du marché. Une difficulté qui accentue les tensions sur le marché de l’emploi et qui s’explique par ce besoin de compétences nouvelles et précises.

Pour remédier aux tensions du marché, les salaires augmentent au sein des équipes. Des augmentations salariales qui auraient pour but de “retenir les talents”, comme le confirme Jean-Vincent Ichard, Rewards Software and Solutions Leader du cabinet Willis Towers Watson.

Mais est-ce la bonne solution ?

“Augmenter les salaires n’assure pas forcément aux clients un niveau d’expertise. Permettre l’accès à la formation des équipes et un suivi régulier est bien plus porteur. Nous jugeons, au sein d’Upper-Link, que la valeur d’un ingénieur passe avant tout par le maintient à niveau de ses compétences, garantissant son employabilité.” explique René-Louis ADDA, président d’Upper-Link. “Nous préférons investir sur la formation et l’accès à des ressources de qualité plutôt que de nous aligner sur les prix pratiqués par quelques géants de l’IT générant un appauvrissement à long terme des savoirs.”

Ce qu’il faut retenir :

Le nombre de recrutements des cadres pour l’année 2018 est en forte croissance et le secteur de l’informatique s’avère être le plus ambitieux : le budget augmente, la recherche de cadres augmente, les salaires augmentent. Pourtant, l’informatique reste un secteur peu attirant pour les candidats et la difficulté des entreprises à recruter les bons profils se fait sentir.