7 Mail Barthélemy Thimonnier 77185 Lognes +33181800770 [email protected] Accès au Portail UL

Le pivot : anticiper et accepter ses échecs pour un nouveau départ

Article - Le pivot : anticiper et accepter ses échecs pour un nouveau départ - Upper-Link Temps de lecture : 2 min.

Pivot : anticiper et accepter ses échecs pour un nouveau départ. Par René-Louis Adda pour Upper-Link

Concept populaire dans le monde des startup et moins dans le monde des entreprises traditionnelles, le pivot est la remise en question d’un existant dans l’Entreprise (stratégie, projet, organisation…) que ce soit partiellement ou en totalité.

Terme emprunté au Basketball : pivoter signifie ajuster sa position ou changer de direction tout en gardant un pied sur le sol (donc en restant encré dans la réalité).

Le Pivot, un moyen d’améliorer son Business et générer de nouvelles opportunités

Eric Ries a d’abord utilisé le terme “Pivot” aux startups dans son livre, The Lean Startup. Ries conseille les startups sur la manière de créer une organisation simple et agile, capable d’agir et de réagir rapidement sur le marché. Le Pivot permet de “faire un changement de stratégie, sans changement de vision” en passant par des phases d’amélioration.

Pivoter c’est donc changer un Business model (achat vs abonnement…), arrêter un projet informatique (pour repartir sur de nouvelles technologies), changer de cible commerciale ou de gammes de produits, changer le rôle d’un service (service informatique par exemple en supprimant son infrastructure pour aller dans le Cloud) …

Pivoter c’est remettre en question un existant pour changer ce qui ne va pas ou ce qui risque de ne plus aller bien.

Le pivot est au cœur du mode de fonctionnement des startup à succès, plus que jamais les entreprises traditionnelles doivent savoir pivoter : entreprendre, accepter de se tromper et se reprendre en cycle court.

La transformation digitale un Pivot pour les entreprises

La transformation digitale des entreprises traditionnelles donne à ces dernières plus de souplesse, de réactivité et permet plus de participation de chacune des forces de l’Entreprise aux projets.

Les freins : peur de se tromper, peur du jugement “d’installabilité”, l’obstination, ne pas accepter de perdre un investissement en cours.
Les risques : ne pas pivoter risque de perte de marché
L’objectif : donner une nouvelle chance durable à un projet, à l’Entreprise.
Qualités requises : agilité et capacité de décision