7 Mail Berthélemy Thimonnier 77185 Lognes +33181800770 [email protected]

Droit à la Déconnexion, où en sont les Entreprises depuis le 1er janvier ?

Droit à la Déconnexion, où en sont les Entreprises depuis le 1er janvier ? - Upper-LinkTemps de lecture : 2 min.

Droit à la Déconnexion, où en sont les Entreprises depuis le 1er janvier ? Par René-Louis ADDA pour Upper-Link.

Nouvelles règles et nouveaux enjeux pour l’Entreprise ; la transformation digitale au cœur de sa propre réforme. René-Louis ADDA, président d’Upper-Link, prend la parole.

Depuis le 1er janvier, la loi oblige les entreprises de plus de 50 personnes à réguler l’usage des e-mails et du téléphone portable en-dehors des horaires et des jours de travail du salarié.

Il est bon de faciliter le travail de ses employés au bureau, en déplacement ou en home office. Toutefois, il est de notre devoir de s’assurer de leur épanouissement personnel et du respect de leur sphère privée.

  • 37% des actifs utilisent chaque jour leurs outils numériques professionnels en dehors du travail.
  • 62% des actifs, dont une très large majorité de cadres, réclament une régulation de l’usage des outils numériques en dehors du travail.

Réfléchir ensemble

Les entreprises concernées doivent entrer en négociation avec les partenaires sociaux sur les dispositifs de régulation à mettre en place et, faute d’accord, l’entreprise doit élaborer une charte. La loi est vague à ce jour, la jurisprudence la précisera au fil de l’eau. Au-delà de cette nouvelle responsabilité des entreprises, un certain nombre d’actions en justice ont été menées par des salariés en demande de règlement d’heures supplémentaires sur la base des horaires de réception et d’envoi de messages. Que peuvent faire concrètement les entreprises pour protéger leurs collaborateurs d’un débordement intrusif de leur vie professionnelle dans leur vie privée et, par ailleurs, se prémunir de toute action préjudiciable des salariés ?

S’inscrire dans une charte  “Déconnexion”

De la solution la plus ouverte ; élaborer une charte d’usage de la messagerie voire de la connexion aux systèmes d’information de l’Entreprise (celle que la nouvelle loi impose) à des solutions plus radicales de blocage de l’accès au système d’information aux salariés en dehors des horaires, nous listons ci-dessous des solutions faciles à mettre en œuvre.

Que devrait, par exemple, contenir la dite charte :

  • Ne pas consulter sa BAL en dehors des horaires ouvrés,
  • Envoyer les mails avec envoi différé si hors heures d’ouverture,
  • Couper son téléphone portable ou carte SIM professionnels,
  • Supprimer les alertes push de son portable personnel.

Le numérique à l’œuvre

A un deuxième niveau, l’entreprise pourrait mettre en œuvre des outils :

  • Permettant à l’entreprise d’évaluer le travail fait en dehors des heures de travail,
  • Permettant aux collaborateurs de les aider à s’objectiver sur la gestion des horaires et de s’organiser.

A un troisième niveau :

  • Bloquer les accès au système de l’Entreprise en dehors des locaux aux horaires de fermeture.

Ces solutions peuvent être simples comme complexes selon vos environnements techniques et le niveau d’urbanisation de votre système informatique. Si tout votre système est situé dans vos propres locaux, il faudra paramétrer votre Firewall. Si vous utilisez des applications en mode SaaS, il vous faudra un système de connexion unifié et d’authentification centralisés (comme Azure AD) et définir les horaires d’authentification. Si vous disposez d’Office 365 vous pouvez utiliser l’outil “My Analytics”.

Des outils sur lesquels Upper-Link vous apporte sa compétence.

Afin de faire face au “droit à la déconnexion” des packs Upper-Link peuvent répondre à vos besoins.

En complément de ces pack ou pour vous assurer de la bonne mise en place des service pour répondre à vos objectifs légaux nos équipes restent disponibles pour vous conseiller.

René-Louis ADDA on FacebookRené-Louis ADDA on Linkedin
René-Louis ADDA
Président chez Upper-Link
« le travail est important dans la vie des femmes et hommes, il est de la responsabilité de l’Entreprise d’offrir les meilleures conditions pour ses collaborateurs et de la responsabilité des collaborateurs de participer sincèrement et pleinement à la réussite de l’Entreprise. » D’où sa passion très tôt pour les systèmes d’informations collaborative et l’application des technologies internet à l’Entreprise.