7 Mail Barthélemy Thimonnier 77185 Lognes +33181800770 [email protected] Accès au Portail UL

La difficulté des RSSI pour lutter contre les cyberattaques

La difficulté des RSSI pour lutter contre les cyberattaques - Article - Upper-Link Temps de lecture : 3 min.

La difficulté des RSSI pour lutter contre les cyberattaques. Par Benoit Lecomte pour Upper-Link

Face à la recrudescence des menaces et à ce sentiment d’impuissance, les RSSI sont de plus en plus inquiets. Selon une enquête Forbes Insigths, réalisée par Fortinet, ils seraient 84% à penser que les cyberattaques augmenteront dans les prochaines années. Doivent-ils réellement s’inquiéter ? Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Aujourd’hui, les pirates informatiques sont de plus en plus expérimentés. Leurs capacités sont bien souvent plus puissantes que celles des services informatiques qui peinent à exécuter leurs missions. Face à la recrudescence des menaces et à ce sentiment d’impuissance, les RSSI sont de plus en plus inquiets. Selon l’enquête Forbes Insigths, réalisée par Fortinet, ils seraient 84% à penser que les cyberattaques augmenteront dans les prochaines années.

Comment les RSSI se défendent aujourd’hui ?

Actuellement, les principaux risques qui menacent les entreprises concernent les cyberattaques, la perte ou le vol des données, les attaques sur l’infrastructure, les crises économiques et financières et les pénuries de compétences. Plus que jamais, il est indispensable de mettre en place des mesures pour faire face à l’ensemble de ces problématiques. Mais voilà, les entreprises peinent à déployer assez d’énergie pour changer les choses. Pour autant, le portrait n’est pas dramatique.

De nombreuses actions sont déjà mises en place pour faciliter le travail des RSSI dans le cadre de la protection des systèmes d’informations. Globalement, l’accent est mis sur les opérations de protection et de sécurisation des réseaux.

Cependant, il apparaît indispensable d’aller plus loin. Pourquoi ? Car les attaques ont un coût considérable. Effectivement, le prix d’une reprise d’activité, après une attaque, est comprise entre 690 000 et un million d’euros (NTT Security).

Cybersécurité : où va le budget de la protection ?

Pour beaucoup, failles et recrudescence des attaques sont dûes à un point en particulier : le budget.

Certaines entreprises auraient du mal à mettre en œuvre des mesures stratégiques pour sécuriser leurs données sensibles. Ils sont moins d’un RSSI sur deux à estimer disposer d’un budget conséquent et adapté pour lutter contre les attaques selon l’enquête de Nominet.

En juin dernier, NTT Security et Upper-Link, en Juillet, exposaient qu’un grand nombre d’entreprises retardent la sécurisation de leurs données et de leur infrastructure, malgré les mises en garde. Les DSI invoquent le manque d’argent, de moyens ou encore de temps.

Qu’en est-il vraiment ? Il faut savoir que presque la moitié des entreprises interrogées disent avoir contracté une police de cyber-assurance dédiée, tandis que 23 % rapportent avoir initié des démarches dans le sens de la cyberprotection.

Mais est-ce vraiment suffisant ?

pour les RSSI

0%

conviennent d’une augmentation des cyberattaques

0%

estiment avoir les moyens de lutter

0%

déclarent avoir initié des démarches

0%

déclarent un manque de stratégie globale sur la cybersécurité

de

à

c’est le prix à payer pour une reprise d’activité

Cybersécurité : les priorités pour demain.

“Pour faire face, il faudrait recentrer la protection informatique et les missions des RSSI au cœur des entreprises, afin de mettre en place des solutions pérennes dans le temps pour lutter efficacement contre la recrudescence des attaques.” Christophe Coste, Directeur Technique et DSI chez Upper-Link.

Quelles sont donc les priorités actuelles ?

– La protection des données critiques ou sensibles ;
– La protection de la propriété intellectuelle de l’entreprise ;
– La mise en place d’une véritable stratégie de sécurité au sein des plus hautes sphères des entreprises pour libérer des budgets plus importants.

Car selon de nombreux RSSI, sans le budget adéquat, les attaques continueront à frapper les entreprises avec toujours plus de violence.

L’essentiel à retenir par Upper Link.

Si la cybersécurité devient peu à peu l’une des priorités des entreprises, les budgets consacrés restent trop peu élevés pour lutter efficacement contre la recrudescence des menaces actuelles.