7 Mail Barthélemy Thimonnier 77185 Lognes +33181800770 [email protected] Accès au Portail UL

La place de la conduite au changement dans la transformation digitale

La place de la conduite au changement dans la transformation digitale - Article - Upper-Link Temps de lecture : 3 min.

La place de la conduite au changement dans la transformation digitale. Par Mehdi Hendli pour Upper-Link

La transformation Digitale est une approche bouleversante des DSI classiques. Souvent appréhendée pour des raisons de restructuration, elle mène indéniablement à une sortie de la zone de confort et peut nécessiter une conduite au changement. Toutefois, la maîtrisons-nous ? Notre degré d’assimilation de ce concept de refonte des méthodologies de travail et des outils, est-il suffisant ?

Une majorité des sociétés entamant un processus de transformation numérique affirme que celle-ci est souvent appliquée à l’axe technologique dans ses outils, ses méthodes et processus. Considérer la transformation digitale uniquement sous cet angle entraîne une sous-estimation de l’ampleur de la démarche. La conduite au changement doit tenir une place importante pour éviter le risque de retard, de perte de temps, et de non adoption des moyens déployés.

“Le numérique est aujourd’hui considéré comme un facteur de croissance des entreprises et du bien-être de ses salariés. Pour 57% des entreprises françaises, la transformation numérique fait partie de leurs axes stratégiques à moyen terme.”

— Source : CapDigital

L’accompagnement un point stratégique dans transformation digitale

Pour aboutir au mieux un projet de transformation digitale il est impératif pour les entreprises de réduire la marge de risque. Cette réduction passe principalement par l’unification des engagements des différentes briques de l’entreprise et de l’implication de tous ses acteurs. Réduire cette marge et assurer le bon déroulement du projet c’est aussi savoir faire face à une concurrence de plus en plus présente.

De nombreux projets informatiques « classiques » pouvaient vivre sans pour autant bénéficier d’un accompagnement, aussi bien au niveau de leur conception que de leur assimilation, avec le risque conséquent d’impacter la réussite. Aujourd’hui face à ce défi de digitalisation, ce fonctionnement est inadéquat et risqué. La conduite du changement doit occuper une place beaucoup plus importante que les 10% des budgets alloués aux projet comme le rapporte l’étude du cabinet Arctus.

En effet, la conduite au changement concerne l’ensemble des collaborateurs et des directions y compris la DSI. Un projet de transformation digital implique de penser autrement les services aux utilisateurs, à l’Entreprise et aux clients. De même, la DSI se voit repenser son infrastructure et son architecture globale du SI (dans une approche ITaaS*) répondant à la nécessité d’agilité, une des clés de réussite de la transformation Digitale dans le temps.

Qui accompagne la transformation digitale ? Assurera-t-il aussi la conduite au changement ?

Le CDO ou « Chief Digital Officer » possède un rôle décorrélé du DSI et des responsabilités transversales sur l’étendue de la transformation digitale dans tous les domaines de l’entreprise. Souvent attribué aux directions informatique, financière ou ressources humaines le rôle de CDO est souvent mieux adapté aux directions marketing ou communication qui ont une vision transversale des usages du numérique.

Penser sa transformation digitale implique de penser au-delà des réflexions conventionnelles, donnant ainsi au CDO toute l’importance de son poste. La constitution d’une équipe temporaire, capable de diffuser la culture digitale de façon horizontale, permet d’inculquer et de faciliter l’adoption des nouvelles façons de travailler. Sous le pilotage du CDO cette équipe assurera la passation aux différents responsables de services de l’entreprise.

Toutefois, il n’a pas pour vocation d’effectuer l’accompagnement au changement. Il sera au moteur sur ce point au même titre que les personnes aux postes stratégiques qui possèdent un pouvoir de communication plus efficace. De notre point de vue, la direction générale ou le comité exécutif doit à la fois être moteur du projet de transformation et aussi savoir accompagner la transition en portant la bonne parole et en projetant chacun dans sa vision du changement.

Pour nous, l’accompagnement au changement regroupe différents moyens pour aider les utilisateurs à vivre et à progresser au sein de ces transformations. Cela implique dans la construction du projet d’allouer plus de temps et de compétences, voire un effort budgétaire qui sera bien vite rentabilisé.

Insight Upper-Link

La transformation digitale est bien plus qu’une mise en place d’un réseau social de l’entreprise sur le Cloud, ou de la construction du portail d’entreprise avec des outils web dernier-cri. Toutes les composantes de l’entreprise sont touchées par la transformation : les Hommes, les métiers, les procédures, l’organisation, la communication et les outils. Tout le monde est concerné par la transformation, car c’est grâce à cette dernière que l’entreprise évoluera, et continuera à évoluer au fil de l’eau plus efficacement. Une transformation digitale réussie, c’est une transformation digitale « utilisateur-centrique » avec un accompagnement au changement robuste.