7 Mail Barthélemy Thimonnier 77185 Lognes +33181800770 [email protected] Accès au Portail UL

Le Cloud Public progresse en adoption par les PME et Grandes Entreprises

Le Cloud Public progresse en adoption par les PME et Grandes Entreprises - Upper-Link Temps de lecture : 2 min.

Le Cloud Public progresse en adoption par les PME et Grandes Entreprises. Par Benoit Lecomte pour Upper-Link

15% des PME et Grandes en France sont équipées de solutions As-a-Service. L’ITaaS sur la zone EMEA représente 27% du marché de l’externalisation de l’IT. Une démarche en progrès en France malgré un ralentissement momentané sur le premier semestre 2017.

Les retours des études menées par ISG ou encore celles réalisées par Club Décision DSI / IT Research / JDN confirment la progression en Europe et en France du Cloud Public et de l’intérêt face au Big Data et à l’IT-as-a-Service (ITaaS).

Poids du Cloud sur le marché de l’externalisation informatique

Les conclusions de l’ISG IndexTM, créé par Information Services Group (ISG), attestent sur la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) le dépassement de la barre du 1 milliard d’euros sur les services Cloud. L’outsourcing IT et l’adhésion aux offres as-a-service progressent de 15% en France au sein des PME et Grands Groupes selon l’étude menée par Club Décision DSI / IT Research / JDN.

« Presque toutes les grandes entreprises ont mis en place une plateforme de Cloud privé, hébergeant des volumes importants. Aujourd’hui, ces mêmes entreprises examinent les avantages du Cloud public, en particulier en raison de ses coûts attractifs. Un développement qui ne faisait pas partie de leurs priorités voici seulement un an », explique Lyonel Rouast, associé et président d’ISG en Europe du Sud.

La France acteur de l’adhésion au Cloud malgré une certaine stagnation

Un engouement nouveau pour le IaaS qui vient se greffer à l’attrait des entreprises pour les solutions Saas, un phénomène qu’on observe déjà depuis de nombreux trimestres. De même, l’ouverture de datacenters en France – annoncée par Microsoft principalement – favorise l’adhésion par les grands groupes. « Mais l’effet de ces implantations devrait seulement se faire sentir dans le courant de 2017 », assure Lyonel Rouast.

Derrière ces chiffres positifs se cache en effet une réalité un peu moins enthousiaste : le nombre de nouveaux chantiers en France enregistre un repli de près de 24% des projets. Seuls 30% des DSI interrogés cette année, dans le cadre du sondage Club Décision DSI / IT Research / JDN, affirment planifier le lancement d’au moins un projet sur le front du big data ou, a minima, avoir initié une étude d’analyse de besoins dans ce domaine. Début 2016, les répondants étaient 54% à se dire engagés dans une telle dynamique.

L’Outsourcing IT et le As-a-Service un avantage pour les PME

Les actions menées avec France Digitale, ACSEL, Croissance Plus et le Syntec Numérique offrent une meilleure communication vers les entreprises et marquent l’importance de passer une étape dans la façon de concevoir son Système d’Information.

« Pour la fin de ce premier semestre 2017, nous constatons une relance des projets au sein des entreprises. L’informatique n’évolue plus uniquement sur l’aspect technique. Les entreprises françaises ont changé leur rapport à l’IT cherchant plus de souplesse et de flexibilité dans les services apportés. Les Responsables Informatiques et DSI adhèrent de plus en plus au Cloud et aux solutions as-a-Service tout en regardant la valeur ajoutée de leurs prestataires. » conclut René-Louis ADDA, président de l’ESN Upper-Link.