7 Mail Berthélemy Thimonnier 77185 Lognes +33181800770 [email protected]

Le cloud au centre des enjeux économiques, d’innovation et de l’usine 4.0

Le cloud au centre des enjeux économiques, d’innovation et de l’usine 4.0 - Article Upper-LinkTemps de lecture : 3 min.

Le cloud au centre des enjeux économiques, d’innovation et de l’usine 4.0. Par Benoit Lecomte pour Upper-Link

René-Louis ADDA animait la table ronde sur « les nouveaux modèles économiques et l’innovation » lors de l’Université d’Été organisée par IESEG. Ce même jour, Olivier Lluansi, Délégué aux « Territoires d’Industrie », conduisait le débat autour de l’usine 4.0. Retour sur ces débats et lancement des événements coorganisés par IESEG, Expressions de France et Upper-Link autour des Territoires d’Industrie.

Près de 250 participants (étudiants, entreprises, experts ou encore Institutionnels), se sont retrouvés à la Défense au sein des locaux de l’IESEG. Une journée pour échanger et débattre sur la thématique « Inspire » et son empreinte dans notre société actuelle.

Le cloud et les nouvelles technologies, un accélérateur d’innovation.

Certaines directions conservent encore des doutes sur le Cloud. Toutefois, ce sont les services cohérents et accessibles proposés par le Cloud qui sont le moteur d’innovations pour les nouvelles entreprises. René-Louis ADDA, Président d’Upper-Link expliquait en quoi les nouveaux modèles économiques sont étroitement liés à cette « nouvelle façon de penser son entreprise grâce au Cloud ». L’accès simplifié à des services est un moteur à l’innovation, sans impacter les investissements. L’usage à la demande et le coût à la consommation bouleverse encore les codes de l’IT. Cette facilité aux ressources ouvrent des perspectives en terme de R&D en s’affranchissant des contraintes matérielles et financières des société. 

« Aujourd’hui les entreprises doivent créer leur propre modèle et non pas reproduire l’existant. » expliquait René-Louis ADDA avant d’ajouter que « l’innovation est un état d’esprit. Nous avons tous 3% d’idées innovantes mais nous ne les exploitons pas. Les nouvelles technologies et les nouveaux moyens collaboratifs doivent être un moyen d’exploiter cette matière ». La sécurité des données et leur disponibilité ont été abordées comme un point essentiel dans les échanges.

De l’innovation vers l’industrie 4.0, les nouvelles technologies et le Cloud un dénominateur commun.

L’après-midi et pour faire écho à la table ronde des « nouveaux modèles économiques et innovation », Olivier LLUANSI, Délégué aux Territoires d’Industrie, nous faisait l’honneur d’animer la table ronde autour de l’usine 4.0. Cette dernière est perçue comme une transition et un tremplin vers l’usine 5.0.

Bosch témoignait d’une comparaison de l’industrie française face au modèle allemand. Les transformations des moyens, au sein de la firme, est déjà en cours vers une industrie moderne. Toutefois la stratégie d’internalisation au sein du groupe de l’innovation entraîne des lenteurs dans leurs démarches. De son côté, Renault joue sur une organisation légèrement différente. C’est une filiale dédiée qui impulse les changements en interne, une forme de start-up à l’innovation et à la digitalisation. Renault Digital est un moteur qui transforme le modèle industriel du constructeur français ainsi que ses services associés. La place de la robotique est un sujet primordial pour le groupe pour assister le travail humain.

Face à ces témoignages, Olivier LLUANSI a soulevé la réalité du monde industriel et des problématiques vécues au cœurs des territoires. Le manque d’une couverture fiable de l’Internet entraîne, pour beaucoup de régions, un retard dans la digitalisation des entreprises. L’Internet et le Cloud sont liés et deviennent donc un enjeu pour l’innovation et pour les territoires d’industrie.

Les événements Territoires d’Industrie coorganisés par IESEG, Expressions de France et Upper-Link

C’est le constat de la nécessité du Cloud, des nouvelles technologies, de nouveaux modèles économiques et de l’opportunité du développement des Territoires industriels français qui insuffle l’énergie nécessaire aux prochains événements portés par IESEG. Un programme riche, sur presque 8 mois, donne le LA aux prochains hackathons. Premières sessions coaching pour Upper-Link le 4 Juillet. Cette rencontre traitera la problématique d’Yves Saint Laurent et de la conquête du marché chinois. L’hackathon illustrera la question du « Comment penser une nouvelle industrie peut accélérer son développement à l’International ? ». Le 5 Juillet, l’ESN du Grand Paris accompagnera les étudiant sur un sujet apporté par Aiaze Mitha, Ambassadeur digital du Fonds d’équipement des Nations Unies (FENU). Aiaze Mitha lance IDEA4SCALE, un accélérateur d’innovations digitales en lien avec les objectifs de développement durable. Le travail devra mettre en avant la proposition de valeur d’IDEA4SCALE à destination des acteurs privés et des investisseurs.

Benoit LECOMTE on Linkedin
Benoit LECOMTE
Responsable Marketing & Communication chez Upper-Link