7 Mail Berthélemy Thimonnier 77185 Lognes +33181800770 [email protected]

AccorHotels au Club les Echos retour sur la soirée avec Upper-Link et Valtus

Article - AccorHotels au Club les Echos retour sur la soiree avec Upper-Link et ValtusTemps de lecture : 3 min.

AccorHotels au Club les Echos retour sur la soirée avec Upper-Link et Valtus. Par Hélène Manierka et Benoit Lecomte pour Upper-Link

La seconde édition du Club Les Echos-Digital, co-organisée avec Upper-Link et Valtus, c’est déroulée à Paris le 21 juin dernier. Maud Bailly, directrice de la transformation digitale d’AccorHotels, et Sébastien Bazin, PDG du groupe, sont revenus sur la transformation Digitale engagée par AccorHotels.

Sébastien Bazin, PDG d’AccorHotels, reconnaît que les dirigeants, « endormis sur leurs certitudes, n’ont pas bien vu la rupture des années 2000 et saisi l’importance de l’arrivée des agences en ligne (Expedia, Ctrip…) ou des pure players comme Airbnb, attirés par une industrie de l’hôtellerie qui est internationale et ne cesse de croître. » Mais il affirme qu’Accorhotels « ne s’est jamais aussi bien porté » et « rattrape désormais son retard ».

Sébastien Bazin et Maud Bailly exposent deux grands axes la stratégie digitale du groupe AccorHotels.

Un shadow Comex a été institué qui réunit 14 jeunes talents qui passent au crible les stratégies du groupe. Ils allient intelligence, insolence, audace. Ils ont toutes les données, tous les agendas du groupe et proposent leurs visions des évolutions possibles. Issu en partie de ce think tank, le concept ouvert et convivial des hôtels Jo & Joe ; chambres d’hôtels évolutives avec objets connectés, mobilier sur roulettes mêlant les tripsters (les voyageurs) et les townsters (les habitants du quartier). Ce modèle d’hôtels hyper connecté au digital est appelé à devenir un nouveau standard dans le monde de l’hôtellerie.

AccorHotels a également formé une cellule « disruption et croissance », qui lui permet de répertorier toutes les start-ups intéressantes liées au secteur du tourisme et de l’hôtellerie ; on en dénombre environ 500. « J’ai déjà eu à faire face à Google Home, Amazon Alexa, Airbnb, évoque Sébastien Bazin, P-DG du groupe AccorHotels, je dois préparer mon groupe à affronter de nouveaux concurrents dont nous ignorons encore pratiquement tout à l’heure actuelle ». Le potentiel de ces starts up est jugé sur l’efficacité de leur management, la qualité de leur business model et leur territoire de « chasse ».

Au fond, cette transformation revient à faire d’AccorHotels une entreprise agile et apprenante. Maintenant que la chaîne a vendu ses murs, une orientation domine : celle de l’usage, en s’assurant que les solutions de demain seront conçues dès leur phase d’idéation avec des hôteliers, des clients, des employés, pour s’assurer de leur pleine appropriation. « Maud est à la fois capable de créer des outils et de faire de la pédagogie autour de ces solutions », opine de son côté Sébastien Bazin, qui tient les rênes du groupe depuis cinq ans. « C’est indispensable. »

REGARDER LE BEBAT

Les vainqueurs de l’hackaton Upper-Link / BNP Parisbas / Microsoft présents au Club les Echos Digital

Les quatre lauréates de l’hackathon étaient présentes lors de la soirée et ont pu ainsi partager avec Sébastien Bazin et Maud Bailly. L’hackaton Upper-Link BNP Paribas Microsoft était organisé par le Master Digital Marketing & Innovation de l’IESEG School of Management, l’Ecole Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci (l’ESILV) et l’Institut Mines-Télécom Business School. « Nous avons souhaité récompenser le projet atypique de ces quatre étudiantes portant sur la digitalisation d’une coopérative agricole et notamment la centralisation des informations » commente René-Louis ADDA.

Joséphine Gérard, Léa Simonin, Marjory Houlbert et Prudence Piettre sont les quatre lauréates de ce challenge. « Dans un contexte de multiplication des sources de données, témoignent les lauréates, nous avons centralisé pour cette coopérative située en zone rurale toutes les informations dont elle disposait, grâce à une nouvelle solution digitale ».

A l’image des groupes hoteliers comme le reconnaissait Sébastien Bazin, cette coopérative devait passer le cap du digital pour se transformer. « Elles ont axé leur réflexion sur l’agriculture. Et leur approche autant technologique que pédagogique a séduit le Jury, poursuit René-Louis ADDA. Elles ont su convaincre les acteurs d’un secteur plutôt enclin à s’appuyer sur des systèmes anciens de faire confiance aux nouvelles technologies, c’était un défi qu’elles ont parfaitement relevé !

*   Le hacktaton est un est challenge proposé à de jeunes stratèges de la programmation informatique qui doivent réaliser un projet dans un temps imparti, sur un thème imposé touchant à l’innovation numérique.

REGARDER LE BEBAT

La transformation un sujet multi-secteur pour les entreprises

La transformation digitale est de plus en plus présente et touche tous les secteurs d’entreprise et tous les types d’entreprise. Les échanges et les témoignages apportés lors des soirées “le Club les Echos Digital” à l’avantage de mettre en avant l’importance de cette transformation.

Pour Upper-Link savoir accompagner tous les projets est une priorité et oblige l’ESN de l’Est Francilien à proposer des méthodologies variées et éprouvées pour répondre aux besoins. “Une TPE, une PME et un Grand Groupe n’ont pas les mêmes problématiques mais aborder une transformation digitale à un coût. A nous, spécialiste de la transformation numérique, de nous adapter et de proposer les meilleures solutions pour une réponse qualitative et financièrement juste.” conclue René-Louis Adda président d’Upper-Link.

Hélène MANIERKA
Rédactrice chez Upper-Link
Rédactrice pour le web, Hélène s'intéresse à la transformation digitale et son impact sur les entreprises. Hélène est une passionnée de culture et c'est donc naturellement que s'est construite la collaboration avec Upper-Link. Aujourd'hui Hélène intervient en tant que rédactrice sur notre site, exposant un nouveau regard sur notre activité.